Contact

© 2023 by Personal Life Coach. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Icône social Instagram

1, rond Point Saint-Exupéry

Angle Bd Hassan II et  Av Moulay Youssef

(en face des jardins de la ligue arabe)

8ème étage - Appt 37 - PARKING

20130 Casablanca - Maroc

Tél : +212 (6) 84 87 63 44

virginiecim@wanadoo.fr

Les 3 sous-types de l'Ennéagramme

2 Mar 2018

 

Les Sous-types instinctifs sont trois modalités de fonctionnement de chaque Base, ce qui signifie qu'il y a en fait 3 X 9 = 27 types de personnalité dans le modèle de l'ennéagramme.

 

Les Sous-types représentent trois manières de vivre notre centre instinctif, quelle que soit notre Base de départ : survie, tête-à-tête ou sociale.

Les Sous-types font plus qu'apporter des nuances aux 9 Bases : ils les sous-tendent, les marquent profondément. On ne peut se connaître bien et pratiquer l'ennéagramme sans une connaissance approfondie des sous-types.

Comme ils sont instinctifs, ils sont encore plus inconscients que la Base et demandent une auto-observation sans concession dans la vie quotidienne.

 

Survie

Les personnes de Sous-type survie captent instinctivement toutes formes d'inconfort physique ou matériel. Leur radar sensoriel leur fait percevoir  à la vitesse de l'éclair par exemple des sensations de faim ou de soif, des différences de température, l'inconfort d'un fauteuil ou de chaussures,... Et plus rapidement que les autres, elles vont réaliser une action, faire quelque chose de très concret qui va leur permettre de retrouver le confort.  

Les personnes survie sont particulièrement concernées par les thématiques de le nourriture, de la maison, de l'argent, du clan, du sommeil, du corps, de la température ambiante.

La Base colore évidemment le Sous-type. Voici deux témoignes sur la thématique de la nourriture.

Dans ma voiture, j’ai une bouteille d’eau et une pomme. La sécurité dans ma tête me suffit si je sais qu’une station service sera ouverte.  (Etienne, Base 5)

J’adore cuisiner et recevoir. Le frigo est toujours plein : deux rangées de dix huiles différentes. Au marché tout me tente et j’achète toujours trop. Avec les restes, je peux encore faire autre chose. Je ferai 20 km pour aller chercher un produit intéressant pour une recette. Je peux aller dans 5 magasins différents pour cuisiner mon plat.  (Joëlle Base 3)

Fondamentalement, les personnes survie comptent d'abord et avant tout sur elles-mêmes pour assurer leur sécurité dans l'existence.

 

Tête-à-tête

Les personnes du Sous-type tête-à-tête sont en recherche d'un lien fort avec une autre personne. Très instinctivement et plus rapidement que les autres, elles vont chercher à capter un regard, à accrocher l'attention. Le lien établi avec un ou une autre est source à la fois d'énergie et de confort.

Les personnes tête-à-tête sont particulièrement concernées par les thématiques du lien exclusif, du charisme, du charme, de la séduction, de la sexualité, de la passion,...

J’ai une relation personnalisée avec chaque étudiant. Un groupe pour moi, c’est une masse informe. Il me faut 2 ou 3 personnes avec qui je peux avoir un lien intense avec le regard.  (Sandra, Base 4)

Quand j’attends le tête à tête et qu’il ne vient pas, c’est un peu fade. Quand l’intensité vient, c’est super.  Chaque tête à tête me nourrit.  (Julien, Base 1)

Fondamentalement, le Sous-type tête-à-tête se sent exister à travers ces liens privilégiés. Il s'est construit inconsciemment en s'appuyant sur l'attention exclusive d'un autre pour assurer sa sécurité vitale dans le monde.

 

Social

Les personnes du Sous-type social cherchent instinctivement à se relier à un ensemble d'autres personnes qui forment un groupe, une communauté, une équipe,... Le pire pour elles est de se sentir exclues. Elles vont donc tout faire pour se connecter à un ensemble plus vaste de personnes.

Les personnes sociales sont particulièrement concernées par les thématiques de la participation à des groupes, des débats de société, de l'information, du devoir social, de la reconnaissance, de l'appartenance géographique, de la compréhension des phénomènes de groupe.

Le monde familial était trop étroit pour moi. Il fallait élargir mes horizons : je suis allé dans une école loin de chez moi. Si on me propose de faire partie d’un nouveau groupe, j’y vais mais cela doit correspondre à quelque chose que je sens. Sentir le groupe, c’est important.  (Rudy, Base 1)

Je me lève et j’écoute le journal. Dans les bouchons, j’écoute les nouvelles. Le quartier, c’est mon terreau, la maison là où je suis né. Je vois passer les générations. J’ai reçu de nouveaux voisins pendant 4 heures.  (Eliane, Base 7)

Fondamentalement, les personnes de Sous-type social se sentent en sécurité quand elles peuvent compter sur un ensemble d'autres personnes avec qui elles se sentent en reliance.

 

Please reload

Recent Posts
Please reload

Joignez ma mail list